Vous vous oubliez. C’est mauvais pour tout le monde.

Quelqu’un racontait avoir testé l’empathie pour améliorer sa relation aux autres. Il voulait améliorer « sa relation interpersonnelle». Il avait entendu dire qu’il fallait être empathique. Alors il a essayé. Pas de jugement, bienveillant, à l’écoute quoi.

Le résultat était pire que tout ce qu’il avait fait avant. A part de l’énervement, de la frustration et de la colère, rien de bon pour lui. « Si c’est ça être empathique, il vaut mieux que j’arrête tout-de-suite. J’ai essayé de me mettre à la place des autres, mais il y a vraiment des cons ! Que des égoïstes qui ne voient que leur intérêt personnel. ».

Beaucoup pense qu’être empathique, c’est se mettre à la place de l’autre, entrer dans le monde de son interlocuteur ou encore percevoir par intuition ce qu’il ressent. Si c’est ce que vous pensez : Arrêtez tout de suite de vouloir être empathique. Il est possible que vous ayez succombé au mot à la mode pour plaire, quitte à vous sacrifier.

Si par contre, votre relation à l’autre s’installe à la juste distance, sans confusion entre ce qui est de vous et ce qui est de votre interlocuteur, votre congruence avec ce que vous vivez permettra une relation bien plus authentique, honnête et respectueuse. La juste distance permet d’accueillir, d’accepter, mais sans forcément approuver.

L’empathie, c’est sentir le monde de mon interlocuteur comme s’il était le mien, mais sans jamais oublier le « comme si ».

Prévenir Mentor - Arrêtez d'être empathique !

Un chef de cordée qui ne sait pas percevoir sincèrement et simultanément les signaux de son corps et ceux de sa cordée, ne devrait pas être chef.

Le niveau de la qualité à l’autre dépend directement de la relation à soi (connaissance de soi) et non à l’autre (aider, plaire). La capacité à créer une relation dépend directement de la qualité de la relation avec soi-même. Ce qui se vit à l’intérieur se reflète à l’extérieur.

La relation interpersonnelle s’améliore si une partie cherche à favoriser, chez l’autre et chez elle une utilisation croissante des ressources propres à chacune des parties, sans sacrifie de l’une ou de l’autre.

Prévenir Mentor - Arrêtez d'être empathique !

Il est important de se rappeler en permanence que les réponses s’appliquent à toutes les parties d’une relation interpersonnelle. Dès qu’une partie s’oubliera elle provoquera une séparation hiérarchique. Le lien se fragilisera et le sentiment d’être menacé s’installera au point d’enclencher les systèmes de protection.

Ce qui caractérise la qualité et l’efficacité des relations interpersonnelles

Prévenir Mentor - Arrêtez d'être empathique !

Pour avoir la paix, soyez en paix. Pour rendre heureux, soyez heureux.

Pour télécharger cet article au format PDF cliquez ici.

Stéphane Licodia
Novembre 2020